Aller au contenu Aller à la recherche

Divion


C'est sur les deux versants d'un vallon parcouru par deux petites rivières, la Biette et la Lawe, que s'étend la commune de Divion.

A l'origine, Divion s'appelait Divium parce qu'elle se trouvait au croisement de deux chemins : la Grande chaussée romaine, via Cosquaera, de Thérouanne à Arras, et la voie militaire, via Terrera, de Saint-Pol à Estaires.

Adhésion aux compétences du SIVOM

  • Maintien à domicile
  • Repas à domicile 
  • Soins infirmiers à domicile
  • Forfaits soins courants 
  • Action Santé 
  • Petite Enfance 
  • Insertion Emploi 
  • Emplois aidés
  • Espaces Verts
  • Éclairage public
  • Balayage mécanisé des voiries
  • Signalisation lumineuse

Carte d'identité

  • Maire : Jacky Lemoine
  • Adresse de la mairie : 1 rue Pasteur, 62460 Divion
  • Horaires de la mairie : du lundi au vendredi 8H30-12H, 13H30-17H, samedi 10H-12H
  • Les numéros utiles : tél 03.21.64.55.70 / fax 03.21.64.55.83
  • Nombre d'habitants : 7 152
  • Infrastructures scolaires : écoles maternelles : 5, écoles primaires : 5
  • Associations : 76
  • Les liens utiles : contact@ville-divion.fr

Patrimoine

Le groupement des habitations aux alentours de la demeure seigneuriale remonte au XIIe siècle.
Le château de Divion, forteresse féodale entourée d'eau comprenant 14 tourelles, fut endommagé lors du siège de Béthune  en 1710, et détruit en 1791.

L'église actuelle se situe à l'endroit même où se situait la chapelle du château qui, à comtper du XVe, tint lieu d'église paroissiale. presqu'entièrement détruite ependant la révolution, elle fut rachetée par Fraçois Albert Laigle qui la revendit à la commune. En 1806, elle fut reconstruite sur le même plan et les mêmes fondations. Devenue trop eptite, elle fut réédifiée au début du XIXe siècle avec trois nefs. Mais c'est le comte Adolphe de Genevières qui en fit effectuer la véritable restauration en 1882-1883 à l'occasion des fêtes de son cinquantième anniversaire de mariage.
C'est ce même comte qui a reconstruit, en 1869, le château du Vieil Fort, situé à la limité de Divion et Houdain.
La Croix de Grès : datant du XVème siècle, elle a été classée "monument historique" en 1988, mais son mauvais état de conservation a nécessité de la retirer du carrefour où elle trônait depuis cinq siècles, à l'angle de la RN 41 et de la départemantale 341. Selon la tradition, "une jeune mère perdit son enfant, renversé par des chevaux effrayés par les cris de joie. Jeanne, la pauvre mère, en devint folle. Chaque jour, elle venait où son fils avait péri. Une croix en bois y fut élevée. Mais un jour, on trouva Jeanne la folle raidie par le froid et serrant la croix dans ses bras. Alors les seigneurs de Divion érigèrent une croix de pierre, et, afin de rappeler la douleur de Jeanne la folle, ils firent sculpter sur le grès une Piéta".
Il existe cependant une autre version qui fait de la Croix de Grès un monument d'expiation pour les crimes de Jeanne de Divion, cette célèbre faussaire qui, au XIVème siècle, fabriqua les titres sur lesquels Robert d'Artois appuya ses prétentions au Comté d'Artois, et qui, pour ce fait, fut brûlée vive à Paris.

Loisirs

  • Le parc de la Biette "Roland-CRESSENT" s'étend sur 10 ha, de la mairie aux limites ouest de la commune. C'est un lieu de promenades et d'activités de loisirs. Il est composé de plusieurs étangs de pêche à la truite, de jeux pour enfants, d'un mini-golf et d'un terrain de caravaning 4 étoiles classé. Il est ouvert au public toute l'année. Pour tout renseignement concernant :
  • le camping, s'adresser au camp, au 03 21 62 15 88
  • la pêche, s'adresser au 03 21 53 79 01