Aller au contenu Aller à la recherche

Hermin

Petite commune de quelque 200 habitants, Hermin jouit d'une environnement privilégié non loin des collines d'Artois.

Le village est traversé par les chemins patoisants et possède deux départs de chemins de randonnée.

Adhésion aux compétences du SIVOM

  • Maintien à domicile
  • Repas à domicile
  • Forfaits soins courants
  • Action Santé

Carte d'identité

  • Maire : Christine LEDEE
  • Adresse de la mairie : 31 rue du Château, 62150 Hermin
  • Horaires de la mairie : du mardi au vendredi de 14H-16H
  • Les numéros utiles : Tél et fax 03.21.65.88.57
  • Nombre d'habitants : 199
  • Infrastructures scolaires : RPI avec Caucourt et Gauchin-le-Gal
  • Associations : 3
  • Les liens utiles :

Un peu d'histoire

Le nom de la commune a évolué au fil des temps. En effet, en 1070, la commune s'appelait Arminum. En 1128, apparaît le nom Aremin. Puis au XIIème, Armin, pour enfin devenir Ermin en 1916.

La cure d'Hermin appartenait autrefois à l'Abbaye du Mont Saint-Éloi. Le premier seigneur en fut Robert Le Gros, au XIe et, en 1109, Hermin fut rattachée au prieuré de Rebreuve. Puis le seigneur de Caucourt y gagna quelques mouvances et le châtelain d'Houdain s'accapara quelques terres.

Au début du XVIe siècle, la famille de La Forge acquit le domaine d'Hermin, et ce jusqu'au XIXe.

Robert Le Gros, seigneur d'Hermin, vivait en 1070. Il avait épousé Hadwige, fille de Bauduin, seigneur de Carency. Robert eut deux enfants : Frédessende, qui épousa Pierre de Souchez, et Ode, qui devint la femme de Richard Brunon.

Au commencement du XVIe siècle, le domaine d'Hermin devint la propriété de la famille de La Forge. Les de La Forge habitaient le château et conservèrent la seigneurie d'Hermin jusqu'à la Révolution. Ils habitaient un château qui a été entièrement détruit à la Révolution. Cette famille, originaire de Picardie, s'était établie en Artois au XVe siècle. On note parmi ses représentants Michel de La Forge, seigneur de Rebreuve, Hermin, Cuvigny (mort en 1512) ; Antoine de La Forge, gentilhomme de Ferdinand 1er, frère de Charles Quint ; Joseph-Adrien de La Forge, écuyer, seigneur d'Hermin lui aussi (1725-1778).

Patrimoine

L'église a été rénovée en 1830, mais conserve une partie plus ancienne de 1343. Le porche date de 1541 et le choeur a été rebâti en 1624.

Du château, il ne reste que la motte féodale, située dans un parc privé.

Festivités

  • Deux ducasses ont lieu chaque année, le deuxième week-end de mai et le week-end qui suit le 15 août.
  • La course cycliste est organisée le 8 mai.
  • Un ball-trap est organisé courant avril.